KIM CHURCHILL
KIM CHURCHILL
BIO

Il a seulement 20 ans et déjà, on voit l'immense potentiel du compositeur et guitariste qui a grandi sur la côte est australienne entouré de surfeurs aux vies de nomades.

Son approche expérimentale à la guitare acoustique le démarque clairement du lot, comme en témoigne ses disques With Swords And Shields et Turn to Stone.

 

Depuis plus de dix ans, Kim Churchill vit pour et par la guitare. En l’écoutant, on imagine aisément les heures qu’il a consacrées à la pratique de son instrument et l’étendue de son indéniable talent. Sa technique sans faille et sa vision lyrique, d’une maturité exceptionnelle pour son jeune âge, lui ont offert un début de carrière fulgurant. Le style de Kim Churchill est explosif. L’artiste combine un jeu de guitare d’une technicité redoutable, mêlant «picking» des plus complexes, percussions sur le manche et la caisse de résonnance, «tapping» des deux mains, mélodies d’harmonica, percussions jouées au pied sur lesquels se pose une voix profonde et émouvante. Kim Churchill est une bête de scène doublée d’un virtuose qui dégage néanmoins une authentique modestie.

 

En 2009, dès la fin de ses études secondaires, Kim Churchill prend la route et offre des prestations dans la rue. La même année, il reçoit la distinction «National Youth Folk Artist of the Year» dans son Australie natale. Après avoir été sélectionné parmi des centaines de candidats au Byron Bay Bluesfest Busker Competition en 2010, il se fraie rapidement un chemin sur la scène locale et partage l’affiche avec Xavier Rudd , Michael Franti , Ben Harper , Paul Kelly , Buffy Sainte-Marie  et Bob Dylan  lors de ce festival. Ces débuts remarqués lui ouvre les portes des plus grands festivals australiens et lui permettent d’exporter son spectacle jusqu’au Japon, au Canada et au Royaume-Uni.

 

En 2011, la feuille de route de Kim Churchill compte déjà nombre de festivals internationaux : Woodford Folk Festival , South by Southwest , Memphis International Folk Alliance , Canadian Music Week … Après un séjour au Royaume-Uni, il retourne en Australie pour accompagner Michael Franti & Spearhead lors de leur tournée sur la côte Est. Durant le printemps 2011, il parcourt la côte Ouest en tête d’affiche et se rend en Nouvelle-Calédonie. L’Été 2012 est marqué par une longue tournée canadienne (Festiva International de Jazz de Montréal , Festival d’été de Québec , Ottawa Bluesfest … ) pour la parution de son deuxième album Detail of Distance.

 

Au cours des dernières années, il a fait les premières parties de Billy Bragg et Michael Franti, et joué dans de nombreux festivals notables tels que Glastonbury, Cornwall Boardmasters, Victorieux, Womad, Beautiful Days, Telluride Blues,Winnipeg Folk Festival, Byron Bay Blues Festival et beaucoup plus.

 

Fin 2014, Kim Churchill sort son quatrième album “silence/win” – un carnet de chansons démontrant sa maturité et la profondeur de ses chansons. Le paradoxe du titre de son album met en valeur ses côtés à la fois mélodieux, contemporains, blues et folk.

Enregistré à Vancouver, le 13ème titre a été produit par le légendaire Warne Livesey (midnight Oil, Matthew Good).

 

En 2015, le titre « Window to the sky » devient l’hymne des aventures estivales le titre préféré des festivals.

Kim a poursuivi sa tournée en Australie et à l’étranger, jouant à guichet fermé en tête d’affiche, et en première partie de Nahko and the Medecine Poeple, à travers l’Europe et le Royaume-Unis.

 

S’inspirant du temps passé en Europe, des séjours au Sri Lanka et au Canada – Kim apporte les touches finales de son prochain album prévu pour début 2017.

 

Sa récente collaboration avec The Avener  qui a reprit son titre “You are my window to the sky ” lui offer aujourd’hui une très belle visibilité sur la scène internationnale.

 

En co-booking avec Cartel Concerts. 

VIDEO